fbpx
Partager

Bonjour à tous. J’espère que vous allez bien. Aujourd’hui, nous continuons à parler d’hypertension artérielle. C’est la suite du précédent article qui abordait ce qu’était la tension artérielle et comment on en était arrivé à 140/90 mm Hg pour les chiffres limites.

 


A quoi correspondent les chiffres de tension artérielle?

 

Si vous avez déjà fait prendre votre tension, vous avez certainement déjà entendu ces 2 chiffres. Parfois l’infirmier ou le médecin vous parlera de 12/8, parfois 125/84 parfois 19/10 etc. Il faut savoir que lorsqu’on dit 12/8 c’est en centimètres de mercure (cm Hg) et si on convertit en millimètres de mercure, ça devient 120/80 mm Hg. C’est la même chose.

 


En termes simples SVP

 

Sur le plan médical, le 1er chiffre de la tension artérielle correspond à ce qu’on appelle la systolique et le 2ème à la diastolique.

Si vous vous souvenez, dans la 1ère partie, nous avions dit que la tension artérielle était le reflet de la pression du sang dans les artères. Il faut savoir que dans le fonctionnement du coeur, il y a 2 principales phases qui s’appellent :


  • La systole qui est la contraction proprement dite où le coeur éjecte le sang dans les artères. Les artères se déforment car elles ont une certaine élasticité afin de recevoir le sang qui est éjecté. Elles se dilatent c’est à dire qu’elles augmentent de volume.


  • La diastole qui est une phase de relaxation du coeur. Pendant cette phase, les artères en quelque sorte se relâchent pour revenir à leur état initial.

Si l’on revient à notre exemple du tuyau et du robinet, imaginez que vous ouvrez votre robinet pendant 5 secondes et que vous le fermez. L’eau vient avec une pression dans le tuyau : cela correspond à la systole. Le tuyau peut légèrement augmenter de volume s’il est élastique. Puis quand vous fermez le robinet et qu’il n’y a plus d’eau, le tuyau se relâche. La pression diminue car l’eau ne vient plus avec force. Cela correspond à la diastole.


via GIPHY


Appliquons cela au coeur

 

C’est pareil au niveau du coeur et de l’artère.

Le 1er chiffre correspond à la pression dans l’artère au moment où le coeur éjecte le sang. La pression est forcément plus élevée, donc le 1er chiffre est toujours plus élevé. Mais, il doit toujours être inférieur à 140 ou 14 au repos.

Le 2e chiffre correspond à la pression dans l’artère au moment où elle se relâche, il n’ya plus d’éjection de sang. La pression est moins élevée, le 2e chiffre est moins élevé. Il doit toujours être inférieur à 90 ou 9 au repos.

Dans ce tableau de la Société Européenne de Cardiologie (ESC), vous avez les valeurs normales et anormales de la tension artérielle en tenant compte des 2 chiffres.


tension-arterielle-tableau

Quel est l’impact de ces chiffres pour parler d’hypertension?

 


Hypertension = élévation de la tension artérielle ≥ 140 mm Hg pour la systolique (1er chiffre) et/ou ≥ 90 mm Hg pour la diastolique (2e chiffre).

C’est donc soit l’élévation d’un seul chiffre soit des 2. Si les 2 chiffres sont élevés, les médecins parlent d’hypertension systolo-diastolique.

Il faut savoir que même si le 2e chiffre est élevé, et le 1er chiffre normal c’est une hypertension artérielle. Si vous avez une tension au repos à 135/100 mm Hg ; le 2e chiffre 100 est supérieur à la limite de 90 mm Hg dont nous avions parlé. Donc, c’est une hypertension artérielle. Nous verrons par la suite quelles sont les conséquences de l’HTA sur l’organisme.

 


Le risque de l’hypertension systolique

 

Vous avez de l’hypertension systolique si le 1er chiffre est élevé.

Vous conviendrez avec moi que si le 1er chiffre est élevé, si vous comparez avec l’exemple du robinet et du tuyau, bien évidemment c’est dangereux. Plus il est élevé, plus c’est dangereux pour vos artères et tout naturellement pour les organes qui reçoivent le sang de cette artère. Mais nous y reviendrons plus en détail dans un prochain article. L’exemple classique est celui de l’AVC par hémorragie cérébrale. La pression est tellement élevée que l’artère ne le supporte pas, elle se fragilise et se « déchire ». L’artère saigne et hop ça crée un hématome dans le cerveau. Cet hématome comprime le cerveau et l’empêche d’être bien irrigué. L’hémorragie cérébrale si elle est importante finit souvent très mal soit par des séquelles importantes, soit par la mort.

Donc prenez bien soin de votre tension artérielle, si vous êtes hypertendu.

 


Le risque de l’hypertension diastolique

 

Vous avez de l’hypertension diastolique si le 2e chiffre est élevé.

Concernant le 2e chiffre, s’il est élevé cela peut vouloir dire que vos artères ne se sont pas bien relâchées. Ceci arrive très souvent lorsqu’elles deviennent rigides comme on peut l’observer avec l’âge ou certaines maladies comme le diabète.

Quel impact cela peut-il avoir? L’effet de l’hypertension diastolique est un peu plus contesté. Il faut l’interpréter en fonction du terrain (âge, autres maladies ou facteurs de risque …). Si nous sommes logiques, nous retenons que si la pression diastolique est élevée, forcément le coeur devra mettre beaucoup plus de « force » pour éjecter du sang la prochaine fois. Donc sur le moyen terme, la pression systolique également aura tendance à augmenter. S’il est jeune, il risque d’évoluer vers une HTA systolo-diastolique.

Mais bien sûr, l’on soigne un patient et pas des chiffres de pression artérielle. Donc pour quelqu’un qui a une HTA diastolique, sa prise en charge devra intégrer d’autres paramètres que votre cardiologue connaît bien.

 


Tension artérielle stable ou instable?

 

Pour rester dans le même contexte, sachez que la tension artérielle est variable durant la journée. Il arrive parfois que certains patients sont un peu découragés disant que la tension parfois monte, parfois ça descend. Et ils le disent avec un air dépité.


Cependant, c’est tout à fait normal que votre tension varie durant la journée.


pingouin-instable

Je n’ai pas voulu rentrer dans des formules qui peuvent être compliquées voire inutiles pour votre compréhension. Mais votre tension dépend de certains paramètres comme votre fréquence cardiaque. Donc si votre coeur bat vite, votre tension « peut » s »élever (pas tout le temps).

Ceci explique que pendant que vous faites du sport, votre tension va s’élever, vous pouvez faire du 17/10 sans que cela veuille dire que vous avez de l’hypertension.

C’est également pourquoi lorsqu’on vous prend la tension artérielle, il faut la prendre dans certaines conditions que vous pourrez lire plus tard ici. Il faut entre autres que vous soyez au repos depuis au moins 15 minutes. Mais de manière générale, l’organisme humain est programmé pour tenter de réguler toujours votre pression artérielle, donc si votre coeur bat vite, il essaiera de s’adapter pour vous ramener à un chiffre normal etc.

 

Voilà en résumé à quoi correspondent ces 2 chiffres de tension artérielle que vous avez certainement déjà entendu et leur impact dans la compréhension de l’hypertension.

Nous verrons dans un prochain article « les signes de l’hypertension artérielle » et par la suite les « conséquences » de cette maladie sur votre organisme.


Dr Kana Babaka

Cardiologue

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Partager

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Ce contenu est protégé !!
%d blogueurs aiment cette page :

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :